Dieu et moi

Celle qui est aimée

Je m’appelle Ruth. A travers cet article, je m’adresse à toi comme à une amie. Je ne te connais peut-être pas. Mais Dieu, Lui, te connait parfaitement et Il s’intéresse à toi. Alors je te livre ce témoignage sans honte.

Mon combat contre les idées noires

Bien qu’entourée, je me suis longtemps sentie seule, mise de côté et oubliée. J’avais le sentiment que Dieu s’intéressait bien plus aux autres qu’à moi, comme si mes cris étaient étouffés. Je vivais ma vie comme un fardeau et il m’arrivait de penser qu’elle devait s’arrêter pour que je puisse être soulagée. Je demandais à Dieu de tout arrêter et de m’emmener avec Lui. Un jour, alors que je marchais sur un pont au-dessus de la Marne, une pensée m’est venu : si je sautais, je serais enfin soulagée. J’ai choisi de chasser cette pensée au Nom de Jésus et de continuer mon chemin.

A cette époque, je n’avais pourtant pas de soucis particuliers. Chrétienne, née de nouveau, aimant Dieu et son Fils Jésus, je savais qu’Il était là et qu’Il était bon. Mais ces pensées négatives étaient quand même là. Malgré mes pensées suicidaires, je ne suis jamais passée à l’acte, par peur d’être éloignée de Dieu pour l’éternité, et de faire de la peine à ma famille et à mes amis.

Est-ce que tu ressens l’amour de Dieu pour toi?

Il n’y pas si longtemps, lors d’un voyage en Israël clôturant mes deux années d’école biblique, une remarque négative m’a énormément attristée, me faisant pleurer pendant toute une journée. Mes pensées noires étaient revenues. Je me sentais rejetée.

En parlant avec un responsable le lendemain, il m’a demandé si je savais que Dieu m’aimait. J’ai répondu oui, bien sûr. Il m’a reposé la question différemment: « Est-ce que tu ressens l’amour que Dieu a pour toi ? Comme un Père ? » Alors, je me suis mise à pleurer, car je savais que ce n’était pas le cas. Après ça, ce pasteur a prié pour moi, puis une autre personne m’a écoutée, m’a permis de comprendre certaines choses et a prié avec moi également.

Quelques temps après, en lisant un livre qu’une amie m’avait conseillé, j’ai compris qu’être chrétien, servir Dieu, n’empêchait pas de se sentir seul(e) ou même d’avoir des pensées suicidaires. Ce qui change la donne, c’est de prendre conscience qu’Il nous aime.

Un Père qui m’aime

Au final, je me suis rendu compte que, quand je pensais au suicide, je n’avais même pas pensé au fait que mon suicide pourrait affecter Dieu Lui-même. Pourtant, Il aurait été attristé, car Il m’aime tant.

Même si je ne vis plus avec mes parents aujourd’hui, ma mère continue de se soucier de moi, de prendre de mes nouvelles et s’inquiète quand elle n’en a pas. Je sais qu’elle ferait tout pour moi. Alors imagine, si l’amour de Dieu est plus fort que celui de nos parents terrestres ! Lui qui est notre Père Céleste, imagine à quel point Il se soucie de nous.

Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.

Matthieu 7:11

Dieu plus puissant que mes idées noires

Plus tard encore, j’ai appris le décès de Jarrid Wilson, qui avait un magnifique ministère pour les personnes souffrant de dépression. Je crois qu’il est important de dire que son suicide n’a en rien effacé son œuvre et son message. Son suicide montre seulement que l’on peut être submergé par des pensées noires.

J’ai compris que Dieu veut triompher de nos pensées négatives, car Il sait où elles peuvent nous mener. En fait, il ne faut pas avoir honte, mais demander de l’aide à notre Père. S’Il a sacrifié son Fils pour nous et pour chacun personnellement, c’est bien parce qu’Il nous aime chacun individuellement. Dieu nous aime réellement, et Il nous veut du bien, Il veut pour nous le meilleur. Notre plus petite situation l’intéresse, nos moindres pensées l’intéressent. Il veut nous mettre en sécurité, car Dieu sait que la vie n’est pas toujours facile. Mais Il a promis d’être avec nous: «  Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28:20).

Après mon voyage en Israël, j’ai senti l’intérêt et l’amour d’un Père pour moi. Il me parlait de différentes manières : par des musiques, des vidéos, des situations et des messages à l’église. Ces pensées que j’avais auparavant étaient des mensonges du Diable pour me détruire.

Un combat quotidien

Aujourd’hui la bataille n’est pas terminée. Jour après jour je dois laisser Dieu agir dans ma vie, le laisser remplir mon cœur et Lui abandonner mes pensées. Je dois courir encore et encore dans Ses bras d’amour et sentir son étreinte de Père.

Dieu est bon et Il s’adresse à moi à travers la musique tout particulièrement : par des chants de louange Il me parle et me réconforte.

Si toi aussi tu es parfois attaquée par des pensées négatives, voici les choses qui m’ont aidée et m’aident encore aujourd’hui :

  • Etre entourée de frères et soeurs bienveillants qui ont pu prier pour moi. Si ce n’est pas le cas pour toi, demande à Dieu de placer des personnes sur ton chemin. Ne t’isole pas, et n’oublie jamais que Jésus intercède pour toi.
  • M’approprier des passages bibliques en les déclarant à haute voix. La Bible regorge de promesses et de paroles encourageante qui viennent directement de Dieu. Tu peux commencer par le Psaume 139 et le Psaume 23. Prend le temps de réaliser que chaque mot est vrai pour toi personnellement.
  • Ecouter des chants de louange et me laisser réconforter par Dieu à travers eux. Je te partage ma playlist ici.
  • Lire des livres qui me replacent dans la vision de Dieu pour ma vie : je te conseille tout particulièrement Du statut d’orphelin à celui de fils et d’héritier du Père de Jack Frost, et 365 pensées et citations, de Christian Kinanga.

Sache que, peu importe qui tu es, ou tu es, ce que tu fais ou a fait : Dieu t’aime comme un Père parfait! Tu n’es pas seule, tu n’es pas abandonnée.

Des projets de paix et non de malheur sont prévus pour ta vie.

Jérémie 29,11

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *