Sanctification

Celle qui mange sain

Ne fait-on pas plus attention à la nourriture qu’on donne à notre corps qu’à celle qu’on donne à notre esprit?

Depuis que j’ai compris que mon corps est une machine complexe qui a besoin du bon carburant pour fonctionner au top de ses possibilités, je fais attention à ce que je lui donne en terme de nourriture, de repos et d’exercice physique.

Au milieu de tout ça, Dieu m’a interpellée sur l’attention que je porte à la nourriture que je donne à mon esprit.

Quel régime pour mon esprit?

Je sais que prendre soin de mon corps et lui donner de bonnes choses est une saine préoccupation, car cela montre que j’ai conscience du trésor qu’est une bonne santé. Mais Dieu ne m’a pas créée seulement avec un corps, mais aussi un esprit dont je dois prendre soin.

Pourtant, je suis souvent beaucoup moins exigeante avec ce qui nourrit mon esprit. Je le laisse absorber des centaines d’images chaque jour en trainant sur facebook, je nourris mon imaginaire de toutes les séries et films que je regarde, des livres que je lis, des chansons que j’écoute… La liste est longue, et chacun de ces choix que je fais a un impact sur ma santé spirituelle, de la même façon que chaque aliment que je mange a un impact sur mon métabolisme.

Ce n’est pas une réalité facile à accepter pour moi parce que très honnêtement si je regarde mes journées, je choisis bien souvent la facilité plutôt que la qualité dans mes nourritures spirituelles.

Les séries, mon fast food spirituel

Un exemple très concret pour moi sont les séries. Si je suis vraiment honnête avec moi-même, je sais qu’il ne s’agit pas d’une nourriture saine pour mon esprit, mais par facilité et par plaisir je laisse bien souvent ces personnages et leurs préoccupations nourrir mon esprit.

Je ne crois pas que regarder une série soit mal en soi, mais je constate que cela empiète sur mon temps libre que je pourrais dédier à des activités plus cohérentes avec mon identité de fille de Dieu.

Aujourd’hui j’essaie de remplacer cette nourriture facile par une nourriture plus saine, parce que je crois que Jésus mérite d’occuper mon esprit plus que les personnages de ma série préférée. Alors je me discipline pour remplacer les séries par des podcasts chrétiens, des activités créatives ou des promenades dans la nature qui, je le sais, font plus de bien à mon esprit et me reposent bien plus, sans parler du temps que je peux accorder à des projets que Dieu me met à coeur. Je veux faire de la place dans mon esprit pour que Son Esprit prenne la place!

Plus facile d’ouvrir un paquet de chips que d’éplucher une pomme

Aujourd’hui, mon régime alimentaire est bien loin d’être optimal, je mange souvent des mauvaises choses pour mon corps, par ignorance ou par négligeance. Mais, sans que cela ne devienne une obsession, je veux choisir ma nourriture avec sagesse pour donner à mon corps des aliments adaptés à ses besoins et qui lui permettent d’être le plus en forme possible.

De la même façon, je cède souvent au plaisir facile d’un épisode de série, mais je veux changer mes habitudes pour nourrir mon esprit de choses de plus en plus saines pour lui. Tout comme il est plus facile d’ouvrir un paquet de chips que d’éplucher une pomme, mon temps libre se remplit plus facilement de choses malsaines que saines, mais j’avance pas après pas vers une nourriture spirituelle plus saine.

Aimer ce que Dieu aime

Par la grâce de Dieu, je ne suis pas seule dans ce combat! Les changements qui s’opèrent dans mes habitudes ne sont pas dus à mes efforts pour être une meilleure personne, mais au travail profond de rénovation que Dieu accomplit dans mon coeur.

Il m’apprend à aimer ce qu’Il aime et à détester ce qu’Il déteste.

Il me révèle la paresse de mon coeur pour mieux m’en libérer et me faire progresser dans son projet pour ma vie: que je sois toujours plus semblable à Jésus, pour que ceux qui me voient le voient Lui.

Que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.

Philippiens 4, 8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *